Les Fleurs Buissonnières

Artisan fleuriste à Biarritz/Pays Basque pour fleurir toutes vos émotions !


Poster un commentaire

Le Poinsettia, une belle étoile, de Noël.

Fleur de poinsettia sauvage
Poinsettia sauvage

Le poinsettia, la plante la plus vendue à Noël

Chaque fin année, mi novembre, on voit pousser, dans les vitrines des fleuristes, ces drôles de plantes rouges et vertes. Pas d’erreur, les poinsettias sont de retour!

Etoile de Noël!

C’est en effet la plante vedette des fêtes de fin d’année Beaucoup l’ont surnommée « Etoile de Noël ». Toujours au top des ventes de la plus petite boutique à la grande surface. Sa couleur rouge intense, réveille le ciel gris des jours qui raccourcissent, réchauffe notre intérieur de sa lumière!

Nous l’aimons dans toutes les tailles de la mini, mini d’à peine 15cm posée en marque place sur la table du réveillon, à la belle plante d’environ 1m 20, bien touffu autour duquel les cadeaux sont parfois regroupés.

Un peu d’histoire.

Poinsettia sauvage aux Iles Canaries
Poinsettia en arbuste aux Iles Canaries

Le poinsettia est en fait une plante d’extérieure, qui pousse naturellement au niveau du tropique du Cancer, de la Californie aux Iles Canaries. C’est un véritable arbuste pouvant atteindre 4m de haut. Ses longues tiges aux touffes de feuilles rouges étaient autrefois vendues en fleurs coupées; ses tiges fines aux nombreux nœuds, sans beaucoup de feuillage n’étant pas très décoratives!

Un producteur de Californie fit un jour une découverte au début des années 1920: les ramifications courtes de moins d’1 mètre, semblaient plus vigoureuses et leur feuillages plus colorés. Les plantes « souffraient » en fait d’un virus qui en nanifiant les tiges, produisait des ramifications plus nombreuses. Un résultat intéressant…

Le début de recherches pour les scientifiques il leur fallait trouver une solution pour développer une plante moins haute, plus touffu et surtout bien colorée. La nature les a aidé. En observant les plantes les plus denses, les scientifiques ont découvert que celles ci étaient colonisées par une sorte de bactérie: un phytoplasme, « un organisme assez semblable à une bactérie qui vit dans les tissus des plantes infestées« ; une symbiose qui renforçait les tissus tout en les nanifiant!

Bien touffu, coloré…

C’est ainsi que « notre » poinsettia d’appartement est née après une soixante d’années de recherches…

Poinsettia rouge
Poinsettia rouge (sur commande!)

Aujourd’hui c’est une culture à grande échelle qui fait de cette plante rouge (essentiellement) la plante qui invoque Noël dans le monde entier! Sans doute la plus vendue durant cette période.

Elle existe aussi en blanc, rose ou veinée mais celles avec des feuilles rouges et leurs petites fleurs jaunes au centre remporte tous les suffrages!

Merci au « Jardinier paresseux » pour son aide botanique.


Poster un commentaire

La Biophilie, l’amour de la nature

La « biophilie » c’est aimer le vivant!

Biophilie est un terme formé à partir de la racine grecque « bio » (la vie) et du suffixe –phile (« qui aime »). Merci à @juliebussieres consœur canadienne qui m’a fait découvrir ce mot!

Paysage de rivière en montagne
Douce et tranquille nature

La biophilie serait elle essentielle pour notre équilibre?

Dans notre monde ou la nature « sauvage », authentique, naturelle semble peu à peu s’éloigner de nos lieux de vie, notre besoin de la rechercher, de la retrouver, de s’entourer d’elle, devient, re-devient, essentiel pour notre équilibre.

Nous avions oublié que nous en faisions partie!

Peu à peu nos civilisations (citadines) l’ont éloignée, parquée, réduite au maximum de notre environnement pour faire place à nouvelle façon de vivre, de plus en plus dense, à des besoins de consommations toujours plus grands, plus rapides. Aujourd’hui presque détruite, mise à sac, pillée chaque jour un peu plus, la nature souffre ! Elle pleure, brule, fond, se meurt doucement mais depuis de longues années,elle criait ses blessures, ses maladies, ses irrémédiables disparitions, sans que nous lui prêtions assistance, ou si peu, dans notre envie de la dominer, la discipliner, la maitriser : barrage, agriculture extensive, productions massives, pour « sois disant » nourrir les humains! !

L’amour vache, des « puissants »!

  • SALGADO nature en danger
  • photo clair obscur d'arbres @Alicia Snicker
  • SALGADO exode

Les plus jeunes sauront ils changer le monde que nous leur laissons?

Les petits d’hommes, eux, sont encore naturellement curieux de la nature. Ouverts aux merveilles du vivant qui pousse, s’agite, autour d’eux. Les animaux, familiers, bien sur, mais aussi à ceux qu’ils ne fréquentent pas dans leurs petits mondes des villes : fourmis, lézards, chenilles,moutons, vaches, poules… les végétaux et les fleurs qui bordent encore quelques chemins où les insecticides, fongicides, pesticides ne sont pas venus éradiquer toute la biodiversité! Les enfants s’émerveillent de ses couleurs, de ses parfums, de ses formes si variées! Eux savent encore, de façon innée, regarder les nuages (si on leur en laisse le temps !), ne rien faire, s’allonger simplement dans l‘herbe pour se passionner de la vie qui parcourent la terre à la recherche de nourriture autour des fleurs de trèfles, de pâquerettes ou de bouton d’or, visitées par les abeilles. Eux connaissent encore le plaisir de ramasser quelques feuilles, glands ou branches (sans détruire) pour créer, « bricoler » avec leurs trouvailles ou offrir leur précieuse collecte en un petit bouquet champêtre à ceux qu’ils aiment! Ils savent s‘émerveiller de voir la vie jaillir, germer, grandir à partir d’une graine, d’un fruit, d’un noyau (haricots, avocat, marron d’inde) la suivre des mois évoluer, pousser, devenir une « vraie » plante, un arbre, un jour peut être et plus extraordinaire, ils ont la bonne surprise de découvrir dans un petit coin de jardin (public), autour des arbres des villes ou même entre deux pierres, des petits morceaux de nature préservés, un papillon ailes déployées au soleil, une fleur encore inconnue! La nature est aussi présente que tenace aussi en ville à qui sait ouvrir les yeux!

  • Enfant dans la nature
  • Création lors d'un atelier de land'art enfant
  • Atelier de compositions florales pour enfant
  • Land'art Coeur en feuillages et gravier
  • mini bouquet de muscaris
  • Avocat germé

Redécouvrir sa Biophilie au quotidien…

Devenu adulte, l’humain, oublie trop souvent ses facultés d’admiration, de profiter de toutes ses capacités sensorielles, naturelles.

Rappel de petits plaisirs tout simples du quotidien!

  • ressentir avec délice le vent tiède sur la joue, caresser du bout des doigts la mousse des bois, la peau d’un être aimé, le pelage soyeux de notre animal familier…
  • entendre les chants d’oiseaux( même en ville), au lever du soleil ou à la tombée de la nuit, le gazouillis d’un enfant, écouter la fontaine au coin de la rue pétiller…
  • humer des légumes fraichement cueillit, achetés au primeur, respirer les odeurs d’humus, de foin, d’herbes coupées, d’iode peut être…lors de nos sorties (devenues rares!!!)
  • gouter lentement la première fraise, un grain de raisin, apprécier la délicatesse d’une feuille de mâche, d’une feuille de menthe, en sentir la texture, la fraîcheur
  • admirer les feuilles des arbres qui s’ouvrent au printemps, leurs couleurs multiples à l’automne, les différentes textures des fruits des légumes que l’on déguste avec gourmandise sans gloutonnerie!

Et pourtant nous avons tous, en nous toutes ces capacités d’éprouver, d’apprécier le vivant, ces petites sensations subtiles! Génétiquement notre cerveau à en en mémoire, ces programmes de l’animal que nous sommes, vivant, doué de sensations extraordinaires, offert à notre naissance pour survivre! Les personnes qui sont porteur d’handicaps, en particulier de la vu et de l’audition (re-) développent de façon remarquable leurs autres sens (certains en font même leur métier: masseur, facteur de piano…) signe évident que nous aussi pouvons toutes les cultiver, les enrichir, les développer!

Des solutions peu à peu se déploient autour de nous!

Avez vous déjà remarqué que dans certains lieux, villes, maisons, appartements, pièces, bureaux même, on se sent bien, immédiatement à l’aise!

Une étude médicale de 1984 avait mis en relief que les malades jouissant d’une vue sur une scène naturelle plutôt qu’un mur en brique restaient moins longtemps hospitalisés en moyenne de 8,5% ! ( Roger S Ulrich Université de technologie Chalmers)

  • Bonzaï
  • couronne verte
  • Pièce à vivre  verdoyante

Choisir des formes, des matières, des couleurs pour mieux vivre

Chez nous, autour de nous, même en ville!

Des études ont prouvées aussi que  » notre » environnement direct jouait effectivement sur notre état mental, sur nos capacités à mieux nous concentrer, nous reposer, être heureux! Si, hélas, nous n’avons pas tous la chance, de vivre au cœur d’une nature apaisante, nous pouvons cependant offrir à nos univers privés et professionnels, des petites touches de rappels de ce monde verdoyant. Certaines couleurs apaisent, reposent, d’autres stimulent ou sont propices à la concentration… Il en est de même pour les formes, les matières, les textures.

Qui aurait envie de vivre entre 4 murs de béton gris, sans fenêtre sur un coin de verdure, sans tapis, ni objet coloré … Une pièce même petite, aux couleurs harmonieuses, avec une plante verte, des fleurs et une vue, même lointaine sur un jardin serait sans doute plus propice à y vivre, travailler au fil des jours!

Le confinement à mis cette triste réalité en relief ! Les français, proches ou entourés d’un peu de verdure, de plantes, de fleurs ont mieux vécus les restrictions de sorties!

En effet la nature qui est présente dans notre proche environnement : architecture, murs végétalisés, jardin, balcon, plantes vertes dans les pièces et sous formes de tissu, photos, papier peint, photographies de paysages, tableaux, textures de feuillages sur les abats jours, le linge, les couleurs naturelles, les matières douces.. Tout ce qui évoque la nature, le vivant, apporte, provoque des émotions positives comme le ressourcement, l’apaisement, des plaisirs…En bref nous vivons mieux au travail, aussi!

Mon envie, mon espoir…

Aujourd’hui il est encore temps de redonner sa vraie place à Mère Nature dans « nos » quotidiens, nos modes de consommations, de ré-apprendre à l’écouter, l’entendre, la respecter…ELLE seule nous transmettra la vie!

Vos commentaires seront les bienvenus, n’hésitez pas! Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Véronique, artisan fleuriste écoresponsable « Les Fleurs Buissonnières »

Un commentaire, une question…C’est à vous!


Poster un commentaire

Mars 2020, le temps semble s’être arrêté!

Petite mise à jour de cet article, le 15avril 2020. Une lueur d’espoir annoncé hier! La Sortie progressive du confinement dès le 11mai. Dès le 20 avril, je pourrais vous proposer des fleurs sur réservation en prévente directement en ligne dans ma boutique! A très vite Véronique.

Un temps pour tout, soyons patient!

J’ai longtemps hésité à écrire ce post. Si aujourd’hui, notre vie tourne au ralentie…prenons le temps de « vivre »autrement! Ce que nous vivons depuis le début du mois de mars 2020 aura sans doute un impact sur nos façons de voir notre futur!

Mon métier d’artisan fleuriste consiste à fleurir avec passion, tous les évènements de la vie: naissance, baptême, communion, mariage, anniversaire, cousinade…La mort fait hélas partie de ces moments aussi. Si l’adieu fleurit, digne, culturel à été suspendu pour un temps, si les hommages habituels à ceux qui nous ont quittés sont aujourd’hui impossibles…. ce sera pour l’après confinement imposé pour lutter contre le Covid19.

Que vous fûtes à proximité géographique ou loin de ceux qui ont été victimes du Covid19, peu d’entre nous ont eu l’occasion de leur témoigner leur attachement, leur tendresse, leur amour peut être aussi, avant leur mort. Le coronavirus et ses conséquences, les précautions sanitaires indispensables d’éloignement, le confinement nous ont terriblement coupés, parfois trop vite de nos proches (parents, amis) en souffrance, en détresse physique mais aussi morale! Déchirements, regrets, tristesses ont rempli nos âmes, nos cœurs de ne pas avoir pu, tenir la main, pu réconforter ceux qui nous ont quittés, quelque soit leur age.

Aujourd’hui des filières économiques, partiellement détruites.

photo de a boutique très colorée
Un grand choix floral dans ma boutique

Cette pandémie planétaire à surpris, par sa propagation fulgurante. Elle laissera des traces dans notre économie, dans nos habitudes, dans nos vies…et peut être dans notre façon de consommer (je l’espère).

Certaines entreprises pourront sans doute remonter la pente, se reconstruire peut être, survivre financièrement aussi car elles sauront trouver des « opportunités » de redémarrage. D’autres seront je le crains condamnées comme l’ont été ces milliers de malades victimes d’un mal soudain, violant, qui aura duré plus que leurs réserves vitales ne pouvaient les maintenir en vie!

Une branche de l’économie, la filière horticole va souffrir. Ma profession : artisan fleuriste, va souffrir. Mes collègues et moi même, TPE, petits artisans, auto-entrepreneurs vont souffrir, voir, pour beaucoup disparaitre!

Certes les grandes surfaces qui distribuent des bouquets touts prêts, eux ont les « reins solides », surmonterons la crise, continuerons, hélas à grignoter nos parts de marché. Les artisans passionnés, eux, qui ne comptent par leurs heures, qui par amour de leur métier vous choisissent les plus belles fleurs, des variétés de végétaux surprenantes, qui savent vous créer des pièces uniques, se forment pour rester créatifs, qui n’ont pour la plupart pas ou très peu de trésorerie qui n’ont pas, eux PAS DROIT AU CHÔMAGE technique, risquent de disparaître!

Toute la filière horticole est « momentanément » à l’arrêt du fait des fermetures des frontières. Les avions en provenance du monde entier : Costa Rica, Israël, Italie, Afrique du Sud, Asie…sont cloués au sol et n’approvisionnent plus les marchés notamment celui d’Aalsmeer plaque tournante internationales du marché des fleurs au Pays bas.


Peut être un bienfait pour l’avenir? Une remise en question du à cette crise cette crise mondiale! Les producteurs locaux ou tout au moins régionaux, aurons peut être une carte à jouer… et sans doute la primeur de nos futures commandes!

L’après Covid19!

Retrouver la « liberté »

Paysage de rivière en montagne
Un biotope humide dans la nature

Le temps de se promener en pleine nature, de boire un verre entre amis en terrasse, de marcher les pieds dans le sable de flâner dans les rues. Le printemps sera là pour nous offrir de nouvelles odeurs, ses couleurs, ses fleurs champêtres aux teintes fraîches et joyeuses, les feuillages variées, ce sera le moment de ré apprendre à regarder, à humer, à respirer à pleins poumons l’air frais, à toucher avec douceur les textures différentes des végétaux …bref de redécouvrir à nouveau la nature et la vie au grand air aussi!

Le moment de découvrir le Land’art, aussi!

Motif réalisé en forêt avec des feuilles de couleurs: Land’art

Mes ateliers de découvertes Land’art, sont des moments ou la nature est notre terrain de jeux. Sans outils juste nos yeux pour observer les différentes teintes de verts des feuilles tendres, nos doigts qui sont étonnés de découvrir la douceur ou la rugosité des pétales, des écorces et nos oreilles pour écouter les oiseaux, les insectes, le bruissement du vent dans les arbres!

Viendra le temps du fleurissement de nos défunts.

Dessus de cercueil, coussin

Je vous confectionnerai alors des bouquets de fleurs, des compositions de plantes variées pour fleurir vos disparus. Je vous proposerai de les déposer sur leur tombe mais aussi d’en nettoyer la surface .

Un service d’hommage floral à vos défunts.

Pour vous permettre de rendre un dernier hommage à ceux qui ont été victimes du Coronavirus, des parents,des amis, des voisins.. Je vous propose dès la fin du confinement, après réapprovisionnement en fleurs et plantes de mes fournisseurs, un service de livraison dans les cimetières de ma zone: Biarritz et +50km alentour..

Que vous soyez loin, que vous ayez des difficultés physiques ou temporelles de vous rendre sur la tombe se vos proches disparut, je me ferais la messagère de vos pensées.

Mon service comprendra:

la livraison (maximum de 50km autour de Biarritz)

le nettoyage de la tombe

les fleurs ou coupe de plantes

Par la suite  je vous proposerai, si vous le souhaitez :

Un abonnement floral modulable, dédié à vos défunts, pour la durée choisit.

Bouquets de fleurs, coupes de plantes, mais aussi coeur de fleurs fraîches… (voir le menu) que je vous propose de porter sur leur tombe, après en avoir nettoyer la surface! .

Bouquets de fleurs, coupes de plantes, mais aussi un petit coeur de fleurs fraîches… que je vous propose de porter sur leur tombe*, ainsi qu’un rafraichissement (arrosage et nettoyage) des végétaux et de la tombe*

Coupe de plantes d’extérieur

 *IMPORTANT

Afin de pouvoir assurer la livraison sur la tombe
 Il sera impératif de me communiquer:

-LE NOM complet du défunt, son PRENOM / et NOM de jeune fille

-DATE DU DECES (afin de pouvoir le rechercher si besoin dans le registre des cimetières)

-VOTRE TEL MOBILE pour pouvoir vous contacter

-les coordonnées précises de votre tombe ou un maximum de renseignements, merci de me contacter par téléphone avant de passer votre commande, si vous ne disposez pas  de ces informations indispensables (+33 608039686).

Aucune livraison ne sera possible sans ces renseignements!

Pour l’instant…

Prenez soin de vous, restez chez vous!

A très bientôt Véronique


2 Commentaires

Un Noël rempli de cadeaux étoilés

Des cadeaux, des décorations florales, des objets décoratifs…en forme d’étoiles!

#Livraison gratuite sur #Biarritz intramuros à partir de 60€

Sophistiquée, par ses #couleurs de #laines vives, cette étoile pourrait donner le ton à votre #décoration de #Noël. Sa #bougie #rouge, le #ruban en taffetas bicolore et #doré, ses boules à paillettes, ses #pommes_de_pin en fond vraiment un #objet décoratif_de_table élégant!

#Naturelle, en #bois, elle est un #centre_de_table festif. Elle éclaire nos #fêtes familiales, grâce à la petite #flamme de sa #bougie centrale, entourée de #sapin, de #boules_de_noël , de baies rouges, de #houx...L‘#étoile nous met en #joie.

Centre de table de Noël

Toute de bois vêtue , elle devient écolo! En harmonie avec la nature de votre sapin si vert, dont toutes les décorations sont peut être aussi issu de recyclage et fait maison!

Celle ci à été faite sur une structure en fer mais recouverte de branchage, de quelques boules bien rouges, d‘aiguilles de pin. Symbole de #tradition aux couleurs d’un #Noël très nature/

La dernière, de cette galerie de décorations étoilées, est plutôt un #objet_décoratif. Placée sur une commode, une cheminée, dans l’entrée, elle accueillera vos amis, vos invités. Toujours verte, toujours naturelle est composé d’une base en bois flotté, construite en #carton recouverte de pure laine mèche.

Afin qu’elle brille, je lui ai ajouté des fils dorés qui pourront s’habiller eux même d’une petite guirlande lumineuse…si vous le souhaitez!

En vente sur la boutique

Étoiles naturelles, en fleurs fraîches, séchées, stabilisées, les fleurs et plantes sont aussi, toujours présentes dans mes créations de Noël

Les fleurs ont aussi un cœur étoilé!

En bouquet

Une étoile de #fleuriste! Celle ci issu de #recyclage (et oui!!!) une base en #carton et une douce laine en compose la structure! Ensuite il n’y a plus qu’à intégrer des #fleurs, des baies, des feuillages et pourquoi pas quelques boules bien brillantes!

Réalisée sur #commande, en #fleurs fraîches à partir de 60€ . Je peux aussi vous la créer en végétaux stabilisées ou séchées.

.Ici en fleurs naturelles et fraîches, elles peuvent aussi être séchées ou stabilisées !

En centre de table aussi.

Toujours en #étoile ce ravissant #centre_de_table en bois, laines et aiguilles de pin qui semblent recouvrir des fleurs poussant à travers la neige!

Réalisée sur #commande, en fleurs fraîches à partir de 60€ . Je peux aussi vous la créer en végétaux stabilisées ou séchées (à partir de 70€)

Les commandes sont à passer avant le 15 décembre j’aurais le plaisir de la livrer ou vous le souhaitez, le jour souhaité dans Biarritz et ses environs Livraison gratuite sur Biarritz intramuros à partir de 60€

Un petit mail à: lesfleursbuissonnieres@gmail.com ou un message sur la page contact pour régler les détails, adresse de livraison, coordonnées et le paiement via #Lyfpay mon partenaire de paiement en ligne entièrement sécurisé par sms ou mail ou virement bancaire.

Décoration murale
Une structure bien garnie de plantes, de fleurs fraîches et petits accessoires

La dernière de mes étoiles est celle que l’on nomme « Etoile de Noël  » de son vrai nom: le Pointétia.

Rouge, blanc, rosé, il arbore désormais plusieurs coloris. Il reste indétrônable pour les fêtes de fin d’année. Attention à bien le choisir! D’en prendre soin afin qu’il ne dure pas QUE la semaine!

Il peux refleurir, enfin se recolorer à nouveau, si vous suivez quelques principes de bases!

Jamais de courant d’air!

Peu d’eau lui suffise, une fois par semaine un petit bain jusqu’au première feuilles, l’égoutter et ne lui laisser que l’eau qui en découle jusqu’au prochain arrosage.

L’hiver peu de lumière…il adore…il en rougit! L’été les jours rallonge, il reverdit!!! C’est normal.

Quand aux « fleurs » ce ne sont pas les feuilles rouges, roses ou blanches mais les petites bractées jaunes orangées au centres des feuilles. Elles vont finir par tomber, c’est normal! L’été il supporte le soleil du matin, de l’après midi, mais il faudra alors lui donner davantage à boire!

Ses tailles sont nombreuses, de la mini plantes à la géante! Un beau sujet comme celui en photo vaut environ 45€

L’étoile semble être un symbole de bonheur, de moments heureux!

Ne dit-on pas: « Être né(e) sous une bonne étoile » ou encore « Avoir des étoiles pleins(ou dans) les yeux »

Je vous souhaite de trouver la vôtre lors des prochaines semaines!

Les commandes sont à passer avant le 15 décembre minuit, j’aurais le plaisir de les livrer ou vous le souhaitez, le jour voulu dans Biarritz et ses environs. Livraison gratuite sur Biarritz intramuros à partir de 60€ d’achat sur mes sites (ce blog et l’e commerce)

Bannière Boutique en Ligne

Autres choix et décorations sur mon site les-fleurs-buissonnieres.myshopify.com envoie sur toute la France des articles non fragiles (fleurs et plantes) gratuit à partir de 80€ d’achat ! Pour l’ouverture de ma boutique j’offre 10% de réduction sur les commandes transmises entre le 1 au 6 décembre 2019

Une petite dernière…en feuillage!

Véronique  » créatrice d’émotions florales »


1 commentaire

Le kokedama, un art végétal minimaliste.

Kokédama en trio
En trio trois façon de présenter un kokedama (Photos C Delvaux)

Dans ma série « Art Floral » japonais, je vous présente aujourd’hui un morceau de nature en boule: le kokedama.

Un peu de #nature qui s’invite dans nos lieux de vie(bureau, appartement, magasin) parfois un peu restreints en ville.

Boule de mousse, motte de terre, sphère de mousse…

Ces drôle de #plantes (parfois à plusieurs) prennent effectivement l’apparence d’une sphère bien régulière composée d’un substrat, souvent argileux, sur lequel se développe la #mousse et dans lequel l’homme insère la plante. Selon les végétaux choisit et leur besoin en eau, en nutriments, les substrats diffèrent, même si l’apparence externe reste la même! Argile, cailloux, sphaigne, il est conseillé de bien choisir son mélange surtout pour les plantes nécessitant un environnement très humide.

Intérieur, extérieur? Le Kokedama se plait partout à condition de savoir choisir son essence, de lui procurer l’exposition dont il a besoin, et de déterminer la hauteur ou l’on souhaite l’y installer ( attention, plus c’est haut, plus il fait chaud!) S’il reste un végétal comme un autre il est fragilisé par sa petite quantité de nourriture et une évaporation d’eau plus importante selon son emplacement (radiateur, fenêtre, courants d’air)

Erable aux superbes couleurs, .lui aime l’extérieur, perds son feuillage en hiver, bref, il vit!

Les plantes ainsi « habillées » de mousse sont ensuite mises en situation dans les habitations, les bureaux et tous les lieux ou la nature nous fait défaut. En intérieur ou sur nos balcons et mini terrasses, elles trouveront sans aucun doute, toujours leur place.

Un manteau adapté et le Kokedama sera heureux

Les racines sont directement intégrés au substrat, mais attention la sphère doit être préparée, travaillée et surtout composée de matériaux différent selon la plante. Le substrat, préalablement pétri, intimement mélangé sera délicatement posé autour et entre les racines. La mousse est ensuite ajoutée, pressée tout autour de la sphère. Les morceaux de mousse sont dans un premier temps maintenus en place à l’aide de fils fins mais densément entrelacés, coupés ou non par la suite lorsque la mousse aura prise. Puis recouvertes de ficelle décorative, ou pour maintenir l’ensemble solidement surtout si le Kokedama est accroché et non posé.

Fille de l’air ou sagement posée!

Plusieurs destinations, le plus souvent posée à même une coupelle de porcelaine blanche, de grès ou d’ardoise le kokedama apporte une touche de verdure dans nos environnements citadins; on peut aussi les retrouver en groupe, accrochés à des fils d’ange (fil de pêche), près des fenêtres créant ainsi une forêt décorative de boules vertes, flottantes dans l’air comme par magie! .

Trio aérien de Kokedama dans l’ordre : Lierre, Maranta et Asparagus plumosus (le plus facile!)

Plus récent et plus populaire que l’Ikebana ou le Bonzaï.

Cet art né dans les années 1990 au Japon, est arrivé en France dans les années 2010.

Le développement du kokedama à été particulièrement rapide. Cet art est aujourd’hui particulièrement populaire, tant au japon qu’en Europe, une façon de faire entrer la nature dans nos appartements sans pour cela prendre de la place… au sol!  Le kokedama a su, de ce fait, attirer à lui un public plus jeune que le bonzaï plus complexe à maitriser, plus cher à entretenir aussi. Toutes les plantes ou presque peuvent s’acclimater dans une « boule de mousse ». Ludique, à regarder, relativement facile à fabriquer et peu onéreux, l’art floral du kokedama peut très bien s’apprendre aussi en ateliers. (je proposerai un cours pour lui fin septembre).

Le Kokedama ne nécessite que peu de place et correspond parfaitement aux sociétés urbaines.  

Assemblage « Paysage exotique » de 3 kokedama posée sur une cosse exotique

Délicat néanmoins! Cet art floral demande aussi quelques connaissances en botanique!

Connaître les besoins vitaux de la plante destinée à croître dans la mousse: en eau, en nutriments, en exposition…est indispensable si l’on veut conserver plus… d’un mois, sa plante. Toutes ne vivent pas dans les mêmes biotopes, non plus . Lumière, chaleur, eau des facteurs qui doivent se maitriser si l’on souhaite que le kokedama prospère!

Les japonais, eux, vont chercher leur plante destinée au Kokedama, dans les montagnes, et en y récolte le substrat adéquat pour mettre autour, en même temps…et donc en respecte parfaitement les besoins en nutriments.

L’européen connait peu ou pas du tout la provenance des plantes qu’il achète surtout s’il ne fréquente que les jardineries !

Si le futur kokedama de votre bureau, jardin d’hiver ou de votre salle de bain est issu d’une campagne avoisinante, d’une #forêt proche de votre lieu d’habitation il serait bon de prélever le même jour aussi un peu de la terre dans laquelle il a débuté sa croissance, il vous en sera reconnaissant en s’épanouissant au fil des mois .

Une autre difficulté, la mousse des bois…adaptée aux plantes qui poussent dans nos forêts mais qui peut avoir tendance à brunir si elle n’est pas bien entretenue, humidifiée régulièrement. Car la #mousse, est une sorte d’éponge de nos forêts. Elle à de gros besoin en eau, absorbe toujours en premier l’humidité extérieure, laissant ce qui ne lui sert pas à la plante, s’il en reste. De plus selon la composition des substrats et certains matériaux comme l’argile la dessèche encore davantage, d’où l’importance d’un arrosage très régulier surtout si le futur kokedama est destiné à être suspendu. Un conseil de pro vérifiez votre boule au moins une fois(voir 2) par semaine l’hiver et doublez vos rondes l’été!

Faire les bons choix de plante à préparer ainsi, me semble donc essentiel!

Enfin, l’artiste jardinier en herbe devra veiller à ne pas trop tailler les racines (encombrantes parfois) de la plante qu’il désire faire pousser au sein de la boule, certaines espèces supportant mal ce traitement.

Kokedama de nos régions recouvert de ficelle. Attention aux choix de vos plantes !

Vos réactions, questions m’intéressent aussi! N’hésitez pas à me laisser un commentaire ci dessous ou sur ma page contact!

Dans le cadre de mes ateliers d’art floral je prévois un cours de création de kokedama… Alors, ouvrez l’œil sur les réseaux FB, Instagram… ou abonnez vous au blog afin de ne rien manquer du planning des ateliers de la rentrée!

Vous pourrez en trouver en vente dans ma boutique. A bientôt

Véronique « Créatrice d’émotions florales »


Poster un commentaire

Tendance, mode, la couronne murale aux parfums de l’été. En fleurs et feuillages à faire sécher.

Couronne murale en blé et lavande.

Petite sœur des couronnes de Noël… Je vous invite à découvrir la couronne végétale et parfumée des fleurs et herbes glanées tout au long de l’été.

Quel enfant n’a pas eu envie de cueillir pour sa maman des fleurs des champs! J’ai conservé comme la petite fille que j’étais l’envie irrépressible de récolter toutes sortes de fleurs, baies, fruits, graminées …toute l’année! L’été est néanmoins la saison reine pour amasser des trésors champêtres.

Si l’on sait s’attarder le long des chemins, la nature nous offre des merveilles. Herbes folles, graminées de toutes sortes et même quelques plantes aromatiques. Certaines ont même des vertus oubliées et médicinales avec lesquelles nous pouvons soigner, soulager quelques désagréments en huiles essentielles en particulier! Découvertes en 2008 je suis devenue très partisane de ces huiles riches de matières actives et vivantes!

Minis bouquets parfumées à glisser partout.

La grande majorité de nos plantes aromatiques françaises sont d’une famille très nombreuse, celle des Lamiacées. Celle ci compte plus de 7000 espèces. On y retrouve: la sauge, la menthe, le romarin, le thym, le basilic, la lavande dont on tire une grande partie des huiles essentielles que l’on peut aussi utiliser en cuisine, alors plus concentrées en extrait actifs, plus parfumées que certaines herbes des supermarchés laissés à la poussière des entrepôts et qui ont été fortement refroidîtes alors qu’elle aiment le soleil, la chaleur des étales des marchés! Certaines ont aussi les faveur des cuisines de la méditerranée comme l’origan, la marjolaine, la mélisse!

Le lamier blanc, il a donnée son nom a cette grande famille, ne pas le confondre avec l’ortie. Lui n’est pas urticant.

Herbes folles, aromatiques, médicinales et fleurs à sécher, sans discrimination je les adopte toutes.

Dans mes couronnes estivales se mélange des fleurs qui sécherons avec le temps, des herbes fraîches ou séchées, parfois des écorces des baies aussi et des feuillages parfumées qui une fois l’été terminé rappellerons les douces promenades des après midi en famille, les longues soirées d’été à l’heure ou le sol chaud nous renvoyait des effluves parfumées.

Plantes aromatiques de la famille des Lamiacées…une très grande famille de plantes dont nombreuses sont aussi des plantes médicinales.

Amassons, cueillons, récoltons glanons…avec gourmandise, la terre est généreuse, la nature nous offre tout ce qu’elle à de meilleur, sachons lui faire honneur.

Le thym qui assainie l’atmosphère des pièces surchauffées l’hiver, mal aérées souvent, tout comme il redonne un peu de « peps » aux peaux fatiguées, ternes, lorsqu’ après avoir infusé il diffuse tout ses bienfaits.

La menthe rafraîchissante des thés chauds du sud et dont les vertus anti-parasitaire était déjà connue de ma grand mère (et des autres!) pour éloigner les puces et autres insectes de nos literies.

La lavande bien sur pour donner ce subtil parfum de frais à tout le linge de nos armoires, une vraie madeleine odorante de l’enfance.

L’eucalyptus brulé dans un cendrier, lui, sait redonner un peu d’air à des poumons encombrés par les petits rhumes hivernaux, absorber les odeurs de cuisine aussi.

Le romarin enfin pour ses multiples qualités: respiratoire, lui aussi, désengorge les bronches, les sinus et purifie le foie dont il régénère les cellules! C’est aussi un allié précieux (méconnu) des personnes sujette à la fatigue nerveuse, oppressées.

Au bord des chemins soyez curieux cherchez à reconnaître la carotte sauvage, l’aneth, ou encore les fleurs bleues du lin dont on écrasait et filait les tiges pour faire du beau linge.

Ateliers de composition et d’art floral

Si vous souhaitez revoir les bases d’une « jolie » couronne, en découvrir des variantes, des déclinaisons afin de conserver vos petites merveilles,d’en offrir autour de vous, je vous invite à rejoindre un de mes ateliers autour des fleurs séchées. Glanées ou achetées (plus de choix de coloris )les fleurs séchées ont repris leur place dans nos univers; nous réaliserons j’en suis certaine des décorations murales, florales ou végétales dont vous serez fier(e). Il faut juste osez!

Vous pouvez me contacter pour plus de renseignements sur ma page contact ou par mail: lesfleursbuissonnieres@gmail.com pour connaître les futures dates de mes ateliers .

Matériaux pour une couronne végétale

Prochain atelier et dernier de l’été aura lieu le mardi 30 juillet à la Brasserie d’Iraty à Biarritz. Inscription conseillée par mail ou sur ma page contact. Offre découverte de l’été 35€ au lieu de 45€

Les ateliers d’art floral sur Biarritz reprendrons début septembre je publierai un calendrier fin aout. N’oubliez pas d’admirer la nature autour de vous…même les paysages les plus simples nous ressourcent si, nous savons prendre le temps de les regarder.