Les Fleurs Buissonnières

Artisan fleuriste à Biarritz/Pays Basque pour fleurir toutes vos émotions !


Poster un commentaire

Le Poinsettia, une belle étoile, de Noël.

Fleur de poinsettia sauvage
Poinsettia sauvage

Le poinsettia, la plante la plus vendue à Noël

Chaque fin année, mi novembre, on voit pousser, dans les vitrines des fleuristes, ces drôles de plantes rouges et vertes. Pas d’erreur, les poinsettias sont de retour!

Etoile de Noël!

C’est en effet la plante vedette des fêtes de fin d’année Beaucoup l’ont surnommée « Etoile de Noël ». Toujours au top des ventes de la plus petite boutique à la grande surface. Sa couleur rouge intense, réveille le ciel gris des jours qui raccourcissent, réchauffe notre intérieur de sa lumière!

Nous l’aimons dans toutes les tailles de la mini, mini d’à peine 15cm posée en marque place sur la table du réveillon, à la belle plante d’environ 1m 20, bien touffu autour duquel les cadeaux sont parfois regroupés.

Un peu d’histoire.

Poinsettia sauvage aux Iles Canaries
Poinsettia en arbuste aux Iles Canaries

Le poinsettia est en fait une plante d’extérieure, qui pousse naturellement au niveau du tropique du Cancer, de la Californie aux Iles Canaries. C’est un véritable arbuste pouvant atteindre 4m de haut. Ses longues tiges aux touffes de feuilles rouges étaient autrefois vendues en fleurs coupées; ses tiges fines aux nombreux nœuds, sans beaucoup de feuillage n’étant pas très décoratives!

Un producteur de Californie fit un jour une découverte au début des années 1920: les ramifications courtes de moins d’1 mètre, semblaient plus vigoureuses et leur feuillages plus colorés. Les plantes « souffraient » en fait d’un virus qui en nanifiant les tiges, produisait des ramifications plus nombreuses. Un résultat intéressant…

Le début de recherches pour les scientifiques il leur fallait trouver une solution pour développer une plante moins haute, plus touffu et surtout bien colorée. La nature les a aidé. En observant les plantes les plus denses, les scientifiques ont découvert que celles ci étaient colonisées par une sorte de bactérie: un phytoplasme, « un organisme assez semblable à une bactérie qui vit dans les tissus des plantes infestées« ; une symbiose qui renforçait les tissus tout en les nanifiant!

Bien touffu, coloré…

C’est ainsi que « notre » poinsettia d’appartement est née après une soixante d’années de recherches…

Poinsettia rouge
Poinsettia rouge (sur commande!)

Aujourd’hui c’est une culture à grande échelle qui fait de cette plante rouge (essentiellement) la plante qui invoque Noël dans le monde entier! Sans doute la plus vendue durant cette période.

Elle existe aussi en blanc, rose ou veinée mais celles avec des feuilles rouges et leurs petites fleurs jaunes au centre remporte tous les suffrages!

Merci au « Jardinier paresseux » pour son aide botanique.


2 Commentaires

Noël s’invite à la porte d’entrée

Pour votre décoration de Noël, vous êtes plutôt couronne ou guirlande?

Un bonhomme en feuillage confectionné avec 3 couronnes, pour un décor aussi long qu’une guirlande!

La guirlande ou la couronne?

La guirlande peut être plus rustique que la couronne, elle peut habiller aussi une partie de la porte de différents feuillages de saison, de baies, de pommes de pin.

  • Au dessus d'une lanterne extérieure, cette décoration en sapin et ilex remplace la couronne!

La couronne de porte, pour l’extérieure réalisé en branchages, feuillages, baies et fruits secs . Pour l’intérieure, elle sera plus précieuse, plus raffinée de rubans jolies boules ou même en tissu, en feutrine!

  • Couronne de porte petites pommes de pins et Ilex rouge
  • Couronne de porte de sapin, de houx et rubans
  • Couronne de porte , intérieure, en mousse et fleurs séchées

Et vous, laquelle à votre préférence?

Pourquoi ne pas créer vous même votre propre décor dans un atelier floral?

Et si vous veniez vous joindre à nous!

Durant les 2 dernières semaines de novembre et les deux premières de décembre, je vous propose de venir créer « votre décoration de porte » et de rejoindre mon atelier à Biarritz et ses passionnées d’art floral, si vous avez la chance d’habitez au Pays Basque. Différentes propositions d’ateliers vous attendent dans l’agenda, jetez y un coup d’œil ou appelez moi directement.

Merci de votre message! Véronique


Poster un commentaire

Un subtil parfum de jacinthes

Hyacinthus dit Jacinthe.

L’hiver arrive…les bulbes de jacinthes aussi!

Des jacinthes aux mille couleurs!
Grande diversité de couleurs de jacinthes

Un parfum entêtant, subtil, floral, chacun son avis!

J’aime les effluves très différentes que nous offre chacune de ses variétés. Car les jacinthes blanches aux parfums proche de la tubéreuse, du muguet, qui ne ressemble pas du tout à celui des jacinthes roses, pour mon gout plus simple, ou des bleues plus poivrées, plus capiteuses.

Chacune sa personnalité, ses adeptes, aussi.

Les dame blanches « White Pearl » ont une réputation de raffinement, d’élégance, de pureté aussi comme toutes les fleurs immaculées.

Les bleues come les « Blue Jacket », l' »Atlantic » ou encore l’ « Amethyst » au puissant parfum poivré répandent une odeur plus pérenne dans nos logis qu’elles savent embaumer durant tout l’hiver.

Les jacinthes roses, les plus courantes, me rappelle les odeurs de « parfum » en bouteille, plus fort, moins élégant! Mais les nouveaux cultivars plus foncées voire rouges, comme les « Jan Bos » ou l’ « Amsterdam » apportent de nouvelles effluves plus subtiles.

Composition florale parfumée aux roses et jacinthes blanches
Composition florale mixte, parfumée aux jacinthes et roses blanches

Jacinthe d’extérieure ou d’intérieure?

La encore, les avis divergent. Pour les puristes c’est un bulbe qui pousse et fleurit l’hiver et se doit de rester dans son biotope: le jardin, la terrasse, bref, dehors.

Pour les amateurs de son délicat parfum, on ne peut s’empêcher d’en profiter chez soi. Lorsqu’il fait chaud, certes sa floraison est peu durable, tout au plus une grande semaine, mais si, comme moi vous appréciez vivre à une température en dessous de 20° vous pourrez profiter de sa compagnie au moins 15jours!

Mon truc à moi, la faire dormir sur le bord de la fenêtre !

Elles ont grandit…Leurs têtes tombent, coupez leur tiges et mettez les dans un vases avec un doigt d’eau! Mettez de coté le bulbes pour l’an prochain.

Des jacinthes à Noël!

Deux solutions s’offrent à vous:

Vous les acheter en bulbes avec juste une pousse verte au sommet et lui offrez un réceptacle en verre avec un peu d’eau au fond et , vous attendez qu’elle pousse!

Vous ne pouvez vous en passez dès qu’elles arrivent chez votre fleuriste, craquez! La saison ne dure pas longtemps, vous renouvellerez votre plaisir dans quelques semaines!

Je jette ou je garde les bulbes ?

Tout d’abord prenez soin de « vider » les oignons en n’arrosant plus la jacinthe. Après sa totale floraison et jusqu’à ce que les feuilles, toutes les feuilles, soient jaunies; preuve que la plante à épuisée ses réserves, condition indispensable pour que le bulbe ne pourrisse pas!

Moi je les conserve, naturellement, bien au frais (voir le bac à légumes!) sans leur terre dans du papier journal, dans le noir! Je les offre aussi à mes amis.es qui possèdent un peu de terre autour de chez eux pour agrandir leur collection!

Vous qui les avez plantées au jardin, stoppez complètement les arrosages, oubliez les jusqu’à la saison prochaine, la nature va faire son travail et vous les retrouverez sans aucun doute avec plaisir l’an prochain!

Jacinthes en pleine terre
En terre les jacinthes éclairent le jardin, parfument les allées


1 commentaire

Le Kokedama

Une drôle de petite boule de mousse verte?

Une boule de vie!

Le mot #Kokedama vient du japonais, il se compose de 2 syllabes: « #koke » qui signifie #mousse et de »#dama » que l’on peut traduire par #boule .

Asparagus plumosus
Asparagus plumosus en kokedama

Le kokedama est une « technique » de culture végétale, un art floral qui nous vient du « pays du soleil levant ».

Apparu dans les années 1990 en Europe, ces petites boules de verdures viennent d’un savoir -faire qui se situe à la croisée de deux courants artistiques traditionnels japonais. Proche de l’#Ikebana et du #bonzaï, il en reprend certaines caractéristiques très spécifiques le minimalisme épuré d’un petit bout de nature chez soi, la miniaturisation d’un microcosme végétal et la nécessité de prodiguer des soins attentifs à ses hôtes !

Naturel, ou crée par l’homme?

Traditionnellement, les japonais confectionnent leur kokedama avec des #plantes qu’ils vont chercher eux-mêmes en forêt ou en montagne plus ou moins près de chez eux, tout comme le font les amateurs de #bonzaïs.

Il est aussi possible de le préparer soi même, à base de plantes du commerce ou de boutures issues de vos végétaux, car cela fait partie du plaisir de « créer » son kokedama après en avoir choisit soigneusement les espèces. Un peu de botanique ou les conseils d’un professionnel vous évitera des erreurs! Certaines se plairont plus que d’autres chez vous.

Il est important de respecter leur envie de luminosité, selon l’orientation de vos fenêtres, leur besoin en hygrométrie. Indispensable de vous poser certaines questions, il s’agit d’un être vivant qui pourra vous accompagner longtemps!

Disposez vous, ou êtes -vous prêt(e) à leur apporter l’humidité nécessaire à leur bon développement en fonction de votre région, de votre lieu d’habitation, de votre isolation… en les vaporisant régulièrement si votre logement jouit d’un air sec, surtout si vous optez pour des boules en suspension! Leur durée de vie future est entre vos mains car le kokedama ne supportera pas, moins encore que vos plantes en pot, la sécheresse durant de longues absences sans précautions particulières.

Naturellement il en existe de tout prêt aussi dans des boutiques spécialisées mais les soins seront identiques!

Toutes les plantes peuvent elles être mises dans cette petite « boule »?

Dans l’absolu, oui, sans doute, mais cette technique implique d’utiliser une très petite quantité de terre et de mousse et donc de privilégier les végétaux peu gourmands en nutriments, aux racines courtes, fines et souples ou de très jeunes pousses.

Orchidée phalaenopsis miniature, Ses petites feuilles et racines sorties, la plante peut vivre ainsi sans soucis mais pas sans arrosage!
Un petit phalaenopsis façonné en Kokedama

Certaines plantes, comme les orchidées par exemple et toutes les plantes épiphytes qui n’ont pas besoin de substrat riche pour vivre, sont aussi éligibles à ce process de culture minimaliste.

Ses côtés pratiques

Gain de place!

Les nippons sont friands de cette technique qui leur offre des coins de nature sans occuper trop d’espace, précieux dans leur très petit appartement citadin!

Le Kokedama nous est parvenu en France en 2010. Une découverte pour le plaisir de tout ceux qui n’ont pas ou plus l’espace suffisant pour une forêt luxuriante de plantes tropicales, dans leur appartement et encore moins dans leur studio! En effet les jeunes couples se sont très vite appropriés le kokedama qui allie design et nature.

Ce mini morceau de nature peut aussi libérer de la place au sol et sur nos meubles puisqu’il suffit de suspendre ces petites boules de verdure, près d’une source ou la lumière abonde, des lieux dont les kokedama raffolent il n’y a qu’à voir nos plantes s’épanouir à la lumière.

Un design évolutif

Moins classique, le substrat du kokedama peut aussi être recouvert par de la ficelle,et jouer sur les finitions: dentelles, fils de couleurs et même sur sa forme traditionnelle faisant évoluer son design en boule!

Plus rustique, les ficelles de couleur permettent d’offrir des contrastes joyeux si vous optez de les assortir à votre décoration!

Dans le cadre de mes ateliers d’art floral j’organise un cours autour des arts floristiques typiquement japonais comme l‘Ikebana ou la création d’un kokedama.

Alors, ouvrez l’œil sur le planning des ateliers en ligne en flashant le QR CODE!

Un atelier kokedama est programmé 😉 à l’@opengarebiarritz régulièrement!

Vos réactions, vos questions m’intéressent! N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou me joindre si l’idée vous séduit .

A bientôt. Véronique


Poster un commentaire

Gaël Giraud, un jeune économiste raisonnable, passionnant.

Tous impliqués !

La planète, la nature et sa préservation m’inquiète, me touche, moi qui aime les fleurs, les arbres, la nature en général admirative de tous les insectes et animaux qui nous entourent( encore!) Ce mois d’octobre hélas aura, s’il le fallait encore, finit par interpeller les plus incrédules!

Nous sommes tous impliqués, et devrions tous nous sentir profondément concernés par ce phénomène du réchauffement climatique sans retour possible.

Je vous propose d’écouter ce monsieur, remplie de bons sens autant que d’humanité.

Monsieur Gaël Giraud
Gaël Giraud

Brillant #économiste, prêtre jésuite, cet homme nous parle et écrit de notre monde, de notre avenir à tous qui ne va plus très bien!

Prenez le temps d’écoutez!

En plus d’être cultivé, il est aussi passionnant et accessible dans ces propos!

Je vous propose de l’écouter dans ces deux interventions par 2 médias indépendants sur You tube, durant vos vacances…ou après!

Vidéo de @médiapart

Gaël Giraud, en bonne compagnie de, Raphaël Rossello & Gilles Raveaud, deux autres intervenants à écouter attentivement.

Chaine d’information indépendante @thinkerview

Merci d’avoir lu, peut être vu ces deux interview aussi calmes qu’inquiétantes!

Nos enfants pourront ils encore dire c’est 3 mots dans 10ans???

Enfant dans la nature
Que c’est beau!,

Je n’ai pas, moi d’enfant, mais proche de la nature, je l’ai vu changer, souffrir.


Poster un commentaire

La Toussaint en premier, le jour de nos morts est le 2.

Ne pas confondre le jour des morts et La Toussaint.

La Toussaint est bien, le 1 novembre.

Religieux avant tout c’est un jour férié pour célébrer, les martyres, les saints et ceux qui ont donnés amour et soins, durant leur vie, aider, protéger, cacher, offert leur vie parfois. Des anonymes ou plus célèbres, mais tous reconnus par l’église catholique.

Le jour de « nos » morts, de « nos » défunts, amis.es proches est, lui, le 2 novembre!

Tête de mort très colorées  pour conjurer la  tristesse au Mexique

En Europe, en France

Si dans notre culture nous accordons cette journée du 2 novembre à nos disparus, pour en profitons pour nettoyer les tombes et déposer sur celles de nos plus proches, amis disparus quelques fleurs, une plante, le 2/10 n’est pourtant pas un jour férié en France.

Ailleurs dans le monde

Mais, dans certaine civilisations le 2 novembre est pourtant férié. C’est une fête nationale au Mexique ou l’on commémore ses morts d’une façon joyeuse et colorée. Durant deux jours voir plus les mexicains célèbrent leur morts. Le « Jour des Morts » à été inscrite au patrimoine culturelle immatérielle de l’humanité de l’UNESCO!

Un autel décoré de fleurs et de fruits au Mexique pour La Fête des Morts!

Un autel est décoré dans chaque village (maison parfois) avec photo, garni de fleurs, de fruits très colorées, des plats qu’aimaient les défunts pour la Fête des morts. / A lire cet article très bien documenté

La mort n’est qu’un passage vers un autre monde, un nouveau voyage!

Respecter nos défunts et leur dernière demeure.

Une tombe bien nette et décorée de plantes en pots  entretenues régulièrement
Plante dans de belles poteries

Plutôt qu’accumuler le jour des obsèques, si l’on étalait la floraison dans le temps?

Fleuriste depuis plus de 30ans j’ai parfois été choquée de constater cette accumulation de gerbes, de compositions en fleurs fraîches le jour de l’enterrement et puis, plus rien!!!

Ne serait il pas plus judicieux et respectueux de fleurir une tombe plusieurs semaines en étalant son fleurissement que de jeter toutes ces fleurs au bouts de quelques jours quand, elles ne pourrissent pas sur le caveau!

L’Entretien après obsèques.

Tombe entretenue, nettoyage régulier.

Il y a en effet des tombes qui croulent sous les gerbes de fleurs peu après l’enterrement sans que personne ne viennent, par cause d’éloignement le plus souvent, ôter le compositions fanées!

Cimetière, colombarium, souvent bien loin de votre domicile pour « votre » Toussaint !

Jardinière de plantes fleuries d'extérieures, déposées le jour des morts , lors d'obsèques ou pour l'anniversaire du défunt.

Afin que tous puissions déposer une plante, une jardinière auprès d’ un être cher, entretenir son caveau, fleurir le colombarium, je vous propose un service d’entretien, à l’année ou pour fleurir la tombe le jour anniversaire, la fête des mères…

Vous pouvez me contactez directement ou me laisser un message auquel je répondrais rapidement.